A la découverte de la scutigère véloce

Mais quelle est donc cette bête au nom si étrange ? Ça ne vous dit rien ? Et pourtant, elle nous accompagne dans nos maisons depuis des siècles sans même qu’on s’en rende compte… 


Crédit photo : Olivier Durand, CPIE Loire Anjou

Cette parfaite inconnue, peut-être l’avez-vous déjà aperçu, à l’occasion d’une de vos excursions nocturnes.
A demi-réveillé, vous éclairez le mur avec votre lampe et là… surprise ! Horreur et stupéfaction ! Une longue bête pleine de pattes, prise en flagrant délit de non respect du couvre-feu, déguerpit derrière la plinthe que vous n’avez jamais pris le temps de recoller… Trop tard ! Même pas le temps de vous baisser pour saisir votre chausson, elle est déjà partie…

Il faut dire que cette bête est lucifuge (elle a peur de la lumière) et qu’elle est rapide comme l’éclair! Avec ses 40 cm par seconde (et quinze paires de très longues pattes), c’est le « Usain Bolt » des millepattes ! Fort heureusement, cette nuit-là (celle de votre rencontre), vous n’avez pas pensé à utiliser le bout de votre pied pour plaquer la plinthe d’un coup sec contre le mur et de faire par la même occasion « d’une pierre deux coups » : écrabouiller l’horrible bête (sans salissures en plus) et recoller la plinthe.

Et vous avez bien fait, car les apparences sont souvent trompeuses… 

La Scutigère véloce est peut-être moche (de l’avis de certains) mais elle est utile car c’est un prédateur féroce du « club des  indésirables de la maison » dont font partie les moustiques, mouches, poissons d’argent... et qui eux, ne font que profiter abusivement de leurs hôtes. Tout cela n’est donc que justice !

Et malgré son air féroce (gardez-vous bien de zoomer sur sa tête…), la Scutigère est inoffensive pour l’Homme, à moins bien sûr d’avoir la mauvaise idée de vouloir l’attraper à la main… Se sentant menacée, elle pourrait mordre (la bête sait se défendre tout de même !) mais elle n’en fera rien car elle est de toute façon bien trop rapide pour être attrapée ! 

Et pour finir, cerise sur le gâteau, la rodeuse ayant des mœurs exclusivement nocturnes, elle fera son office dans l’ombre, sans bruit et sans jamais rien réclamer en échange. Un comportement exemplaire qui a sans doute permis à cette espèce d’accompagner l’Homme depuis des siècles en restant incognito. Car telle est la devise de la Scutigère véloce : pour vivre heureux, vivons cachés !


 

CPIE Sèvre et Bocage

Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement 
Maison de la Vie Rurale
La Flocellière
85700 SEVREMONT

02 51 57 77 14
contact@cpie-sevre-bocage.com
  • CONTACT

  • Nom
  • Email
  • Structure
  •