Le lierre

S’il y a bien une plante sauvage que tout le monde sait reconnaître, c’est celle-ci!
Souvent traquée dans les jardins, elle mérite pourtant qu’on apprenne à la connaître…

Hedera helix, cette opportuniste !


Le Lierre est une liane arborescente au feuillage persistant présentant des feuilles de formes très différentes : tantôt des feuilles découpées en grandes dents, tantôt arrondies. Cette plante peut ramper sur le sol jusqu’à ce qu’elle rencontre un obstacle l’obligeant à changer de stratégie. La voici alors qui va croître à la verticale et chercher à s’élever vers la lumière qui lui permettra alors de fleurir et fructifier. Des petites racines crampons vont apparaître sur les tiges, uniquement pour lui permettre de s’accrocher à son tuteur, qu’il soit vivant … ou non. Ainsi, le Lierre n’est nullement un parasite, juste un opportuniste.

Il ne va pas non plus étouffer son support en l’enserrant si ce dernier est en bonne santé. Certes, un arbre encore trop jeune ou malade risque de se faire déborder par la vigueur du Lierre toujours en quête de plus de lumière mais dans le cas d’un sujet sain, un équilibre sera trouvé lorsque l’ombre produit par son houppier freinera la croissance de la liane. Cette association pourra même être bénéfique à l’arbre qui sera alors protégé du gel, du vent, … et qui pourra même bénéficier lui aussi des animaux attirés par le Lierre.
En effet, on remarque principalement son feuillage vert en toute saison qui peut servir de refuge à la faune, mais peut être moins ses fleurs et ses fruits qui jouent pourtant un rôle très important dans les écosystèmes.


Le lierre, source de nourriture

Apparaissant  en automne, ses fleurs riches en nectar sont particulièrement appréciées des insectes à une période où la ressource alimentaire diminue. De même, ses fruits qui se forment en hiver sont une source de nourriture très recherchée des oiseaux par exemple. Toxique pour les mammifères, il peut toutefois permettre aux prédateurs d’y trouver des proies venant s’y nourrir ou s’abriter.

Savez vous qu’il existe même un animal dont l’existence dépend du Lierre ?

Il s’agit de la Collète du Lierre (Colletes hederae), une abeille solitaire dont le cycle de vie est synchronisé avec celui du Lierre puisqu’elle ne peut nourrir ses larves qu’avec du pollen provenant de cette plante.

Et après cette lecture, si vous deviez encore supprimer quelques tiges de lierre dans votre jardin, pourquoi ne pas les garder pour essayer de faire votre lessive ? 

Recette de lessive au lierre : Plongez dans un litre d’eau 50 feuilles fraîches de lierre froissées. Couvrez, portez à ébullition 15mn puis laissez macérer 24h. Filtrez. C’est prêt !

 

CPIE Sèvre et Bocage

Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement 
Maison de la Vie Rurale
La Flocellière
85700 SEVREMONT

02 51 57 77 14
contact@cpie-sevre-bocage.com
  • CONTACT

  • Nom
  • Email
  • Structure
  •